PARC-EXPO D'ŒUVRES MOBILES
MOBILE KUNSTWERKE PARK-EXPO
PARK-EXPO OF MOBILE ARTWORKS
PARC DE L'AIGLON / 01.06 - 30.09
Français
Deutsch
English
PARC-EXPO D'ŒUVRES MOBILES À AIGLE
DU 1 JUIN AU 30 SEPTEMBRE 2019

retour
ŒUVRES ET ARTISTES
LES OISEAUX DE RAOUL THONNEY
Dès 1980, il commence ses premières sculptures en fer et béton comme hobby et en 2010 il en fait son métier à plein temps. L’art cinétique suivra naturellement dès 2012 lors d’un hommage à Jean Tinguely.
www.sculpture-cinetique.ch
LA TRUITE DE Y'A Q'A
«Ici, on crée avec audace, on ose, on se dépasse, impossible n’est pas Y’a q’A.» Cette phrase, tirée du site internet de la galerie éponyme, prend tout son sens lorsqu’on entre dans l’univers de Jimmy et Marylène, les fondateurs.
www.galerieyaqa.ch
LE SOLEIL DE RENÉ PROGIN
Né à Fribourg, René Progin a connu une première passion, la course motocycliste en catégorie side-car. Après un titre de vice-champion d’Europe il a rencontré Jean Tinguely au cours de sa participation au championnat du Monde Motocycliste. Devenus des amis, celui-ci lui fait découvrir le monde de l’art et surtout celui de la sculpture. Après avoir collaboré avec Jean Tinguely entre autres dans son atelier de La Verrerie, la sculpture devient sa passion et est aujourd’hui sa principale activité.
www.progin-art.com
L'ATTELAGE DE DOMINIQUE ANDREAE
Dominique né en 1958 et autodidacte. Doué de créativité et d’un savoir-faire hors du commun, il découpe, assemble, soude, imagine et donne une âme à tous ce qu’il touche.
Il construit presque tous du plus petit au plus grand allant de 3 kg à 6 tonnes pour sa plus grande sculpture.
Cela fait vingt ans qu’il crée de son imagination ou sur commande, des meubles, des barrières, des escaliers en métal et des animaux de toutes espèces avec du fer à béton ou d’anciennes machines agricoles.
www.art-metal.ch
CHABLAIS SCOPE DE PASCAL BETTEX
Depuis toujours, l’ingéniosité technique industrielle de l’aube du XXe siècle fascine Pascal Bettex.
D’où son rêve « redonner vie à des mécaniques anciennes pour les dévoiler au public de manière ludique ». Ainsi, chignole et vilebrequin – entre autres merveilles d’antan – ornent-ils chacune de ses élucubrations mobiles depuis ses premiers essais, en 1999.
« Loin de tout message tragico-moralisateur ou psycho-déprimant », Pascal Bettex cherche à égayer, charmer et surprendre. « Mon rôle consiste à susciter la joie et à activer les zygomatiques ». Une conception de l’art qui fonctionne puisque les créations de Pascal Bettex figurent dans nombre de collections européennes, mais aussi aux USA, en Lettonie et en Chine.
www.chablais-scope.ch
www.bettexmatic.com
LE KIWI DE NICOLAS PAHLISCH
Les éoliennes et les mobiles suspendus que le sculpteur suisse Nicolas Pahlisch (1959 - ) confectionne à partir de 1993 prolonge une veine créative amorcée dans les années 80.
D’abord proche du mouvement néofauviste berlinois dans les années 80, l’artiste peintre et sculpteur s’intéresse aux paysages, à la lumière, à la distorsion ou au brouillage que tendraient à produire, pour le regard, l’aube brumeuse descendant vers une berge, la nuit neigeuse montant vers la crête.
www.nicolaspahlisch.ch
retour
PARC-EXPO / PARC DE L'AIGLON

retour
QU'EST-CE QUE L'ART CINÉTIQUE

L'art cinétique est un courant artistique qui propose des œuvres contenant des parties en mouvement.
Lire la suite...
Le mouvement peut être produit par le vent, le soleil, un moteur ou le spectateur. L'art cinétique englobe une grande variété de techniques et de styles qui se chevauchent. L'expression Art Cinétique apparaît pour la première fois au Museum für Gestaltung de Zürich en 1960.
Toutefois, on peut voir les premières manifestations d'art cinétique dès les années 1910 dans le mouvement futuriste et certaines œuvres de Marcel Duchamp. Plus tard, Alexander Calder invente le mobile, sculpture formée de fils et de pièces métalliques qui sont mises en mouvement par le déplacement de l'air ambiant. L'expression art cinétique est adoptée vers 1954 pour désigner les œuvres d'art mises en mouvement par le vent, les spectateurs et/ou un mécanisme motorisé.

Les contrastes : Dans les années 1950, les premières œuvres optiques sont fondées sur le contraste entre le noir et le blanc. C'est alors soit la persistance rétinienne, soit l'interprétation que fait le cerveau qui va donner naissance à une illusion d'optique ou à un mouvement dans l'œuvre.
Les moirages : Un effet de moiré est obtenu en entrelaçant des lignes d'abord noires et blanches, puis en couleur. La superposition des trames donne l'effet d'une œuvre changeante et mouvante au spectateur qui se déplace alors que les couches de lignes sont immobiles.
Le GRAV : Certains artistes opto-cinétiques se sont réunis dans un collectif, le Groupe de Recherche d'Art Visuel (GRAV) avec pour but de permettre à tous de pouvoir approcher leur art. C'est pourquoi ils ont privilégié un art accessible directement par le spectateur où ce dernier peut toucher et manipuler les œuvres.

« Nous voulons intéresser le spectateur, le sortir des inhibitions, le décontracter. Nous voulons le faire participer. Nous voulons le placer dans une situation qu'il déclenche et qu'il transforme. Nous voulons qu'il s'oriente vers une interaction avec d'autres spectateurs. Nous voulons développer chez le spectateur une forte capacité de perception et d'action. »
Sources : Wikipedia et Grégoire Montangero.

retour
A VOIR, À SAVOIR ET À FAIRE À AIGLE

Après votre visite au Parc-Expo Spirale, Aigle, ville à l’ambiance authentique et aux ruelles pittoresques, vous offre ses trésors…

Depuis son centre, on rejoint facilement en train les stations de montagne et les rives du lac Léman : Aigle pourrait être le point de départ idéal pour de nombreuses excursions, mais il y a déjà tant à y faire !
Lire la suite...
Son château médiéval, longuement restauré, préserve les collections du Musée de la Vigne et du Vin, un puit de connaissances sur la culture viticole. Les vignes qui l’entourent produisent de grands crus connus dans toute la Suisse, issus notamment du cépage-roi chasselas. La crème de ces vins blancs se réunit au château chaque année pour un événement unique : le Mondial du Chasselas.
Au-delà des vignes, Aigle jouit d’un Parc Aventure avec 11 itinéraires d’accrobranche, du Golf Club de Montreux avec son parcours 18 trous à l’abri d’arbres séculaires et du Centre Mondial du Cyclisme (CMC). Le CMC abrite l’Union cycliste internationale, ainsi que des pistes et équipements de pointe permettant aux athlètes de demain de s’entrainer dans les meilleures conditions.

A découvrir :

Ailyos : En plus du Parc-Expo d'œuvres mobiles, la région d’Aigle, Leysin et du Col des Mosses propose, durant la période estivale, de faire découvrir aux visiteurs une galerie d’art en plein air, en promenant le spectateur d’une œuvre à l’autre sur tout un itinéraire entre les 3 communes.
Des œuvres qui ont du sens quant à leur intégration dans les lieux choisis, poussant le spectateur à la contemplation, à la réflexion, à sa participation. Des endroits d’exceptions comme la Berneuse, Mayen et la forêt du Suchet à Leysin ; le lac Lioson aux Mosses ; ou encore les balcons en vignoble et le château à Aigle, ont été choisis pour accueillir ces œuvres.

Vieille-ville d’Aigle : Se laisser flâner… se balader et retrouver les signes d’antan. La ville d’Aigle a un riche passé de nombreux témoins sont encore visibles : les incoutournables arcades de la rue Jérusalem, le Vieux-lavoir du quartier de la Fontaine, les fontaines justement et autres sculptures, à découvrir le temps d’une balade.

Aigle et son passé : Les premières habitations datent du 12ème siècle aux alentours du Château. Ville savoyarde dès 1232, Aigle a tiré son nom d’une famille savoyarde « Alio » dont l’ancêtre patronymique a porté le surnom « Aquileius » se rapportant au nom latin de l’oiseau « aquila ».

Le Château d’Aigle : Au cœur de la région viticole du Chablais AOC, le Musée de la vigne, du vin et de l'étiquette est un incontournable de tous les séjours œnotouristiques. Sur le site exceptionnel du Château d’Aigle, ses expositions ravissent les amateurs de vin, tout comme les familles qui découvrent cette culture en s’amusant. Tout à chacun pourra s’émerveiller de l’ambiance médiévale du site et de ses espaces uniques.

Les balades et les jeux à travers la ville : le Code de l’Aigle , Balade des fontaines, la Balade des Rues et des Hommes, Sentier Aigle-Loup,

Les incontournables : le Centre Mondial du cyclisme, Festibrad, Aigle-Beach, Grimpe à Aigle, Parc Aventure d’Aigle, la Piscine d’Aigle, les vignerons d’Aigle , Cinéma Cosmopolis, Espace Junior, Aigle’In Music, Fête des couleurs, Festival Trottinette, Espace Graffenried,
Source : Aigle tourisme .

retour
PARC SPIRALE AIGLE

HORAIRES
L'exposition est accessible tout les jours du 1 juin au 30 septembre 2019, mais quelques installations sont ouvertes uniquement les jours suivant...
Mercredi : 10h - 12h / 13h - 18h
Samedi : 10h - 12h / 13h - 18h
Dimanche : 14h - 18h

TARIFS
Gratuit
Sur demande des visites peuvent être organisées. Ci-dessous quelques propositions.

ORGANISATION DE VISITES
Package l’art d’Aigle
  • Expo Spirale – Espace Graffenried – Château d’Aigle.
  • Avec une dégustation chez un vigneron.
  • CHF 35.- par personne, dès 12 personnes.
  • Du mardi au samedi.
Package vision d'art
  • Expo Spirale – Espace Graffenried.
  • Avec une dégustation chez un vigneron.
  • CHF 25.- par personne, dès 12 personnes.
  • Du mardi au samedi.


INFORMATIONS & RÉSERVATIONS
Cyril Zoller
cyril@eijo.ch
+41 79 607 59 46

ACCÈS
En voiture : Autoroute n°9, Sortie AIGLE n°17 puis direction CENTRE-VILLE.
En train : GARE CFF / TPC AIGLE puis 5 minutes à pied en suivant la signalétique.



retour
REMERCIEMENTS
et les...
SPONSORS ET PARTENAIRES

Commune d'Aigle Comission culturel de la Ville d'Aigle Transport Publics du Chablais


Retrouvez-nous également sur FACEBOOK et INSTAGRAM
retour
person Cyril Zoller
cyril@eijo.ch
phone +41 79 607 59 46